A la recherche de soi

Nous vivons dans un océan de bénédictions. Mais nous ne les saisissons pas, car elles se présentent souvent sous une forme à laquelle nous ne nous attendions pas. Nous comprenons mal comme le chômage peut être une porte ouverte vers plus d'abondance. Nous ne comprenons pas que les troubles au foyer, les défis au travail, les insultes des gens contre nous, la maladie et même la disparition d'êtres chers sont des invitations aux changements qui nous menèront vers notre destinée. 

Vous direz, et je vous suis, que je ne sais pas ce que vous vivez. Vous avez raison. Mais vous, savez-vous vraiment ce que vous vivez? Et si vous savez, qu'est-ce que vous en faites. 

Dans la recherche de soi, oui, il est important de savoir. Savoir ce que l'on cherche, ce que l'on veut vraiment. Mais aussi ce que l'on vaut. 

Une fois que l'on sait, il y a du mouvement à faire. Et ce mouvement, c'est l'action. 

Je vous invite à découvrir les bénédictions cachées dans vos défis. 

Vous pouvez me contacter au +236 72 60 28 66. Je suis à Bangui, sur l'Avenue de France, non loin du Pont des Castors. 

Chaque jour est une nouvelle bénédiction

Aujourd'hui, j'ai commencé ma journée par une courte prière, en remettant tous les aspects de ma vie et de celle de ma famille entre les mains du Seigneur. Je reconnais que de moi-même, je ne peux rien. Mais je reconnais aussi que je dois prendre les devants pour obtenir mes bénéedictions. 

Et toi, comment commence-tu ta journée?

Une chose est certaine, même si j'ai mangé hier, je vais avoir faim aujourd'hui. Je me suis lavé hier, et je vais devoir me laver aujourd'hui aussi. Plusieurs choses dont j'ai joui hier ont fini leur mandat hier. En fait, aujourd'hui, je ne suis plus ce que j'étais hier. 

Chaque jour nouveau apporte de nouvelle joies et de nouvelles peines, donc de nouveaux apprentissages et des transformations. Au terme de la journée, je vais m'arrêter pour voir ce que j'ai appris et ce que je suis devenu. Et je vais remplir mon journal de gratitude. 

Je vais bénir mon Seigneur pour toi qui me lit, pour toi qui ne me lit pas et ne me lira peut-être jamais, pour les personnes que j'ai rencontrées et pour celles que je ne rencontrerai jamais physiquement... enfin, pour tout. 

Ce sera ensuite avec la joie, la paix, l'amour et l'espérance que j'aborderai chaque jour de ma vie jusqu'à la fin de mon temps.